Actualités CMW

Subscribe to flux Actualités CMW Actualités CMW
Mis à jour : il y a 1 heure 59 min

Festival FILMER LE TRAVAIL - Hors les murs - Villeurbanne

Mercredi 11 Avril 2018

Le festival Filmer le travail vise à dynamiser la réflexion sur l'évolution du travail contemporain en proposant des conférences, des projections et des débats ouverts à tous, chercheurs, professionnels de l'image et grand public. Le 9e festival a eu lieu du 2 au 11 février 2018 à Poitiers. Le Centre Max Weber, laboratoire de recherche en sciences sociales, organise au Zola la 2de séance Hors les Murs du festival.

Où et quand ?

Cinéma le Zola - 20h - 117 cours Emile Zola, 69100 Villeurbanne tel : 04 78 93 42 65

Programme

Projection en avant-première du documentaire Maman Colonelle de Dieudo Hamadi (2017, 72', Cinédoc films, Andana films, Prix spécial du public), précédé du court-métrage Un truc de fille de Bérengère Sabourin (France, 15′, Prix du jury - Prix du public - Prix France Télévision des internautes)

Projection suivie d'un débat en présence de Jean-Paul Géhin (sociologue et co-fondateur du festival) et des sociologues Estelle Bonnet, Christine Détrez, Michèle Dupré, Jean-Paul Filiod et Corinne Rostaing (Centre Max Weber).

Synopsis

1 Un truc de fille Un film de Bérengère Sabourin , France Durée : 15′ (Prix du jury - Prix du public - Prix France Télévision des internautes)

  • C'est à travers le portrait de Charline, une jeune femme de 35 ans, que l'on découvre son travail de chauffeuse de poids lourds. Un travail très rythmé et majoritairement investi par les hommes, où elle aime sa place de femme et y affirme sa féminité.

2 Maman colonelle Un film de Dieudo Hamadi / Documentaire / France, République démocratique du Congo Durée : 72′ / 2017 / Cinédoc films, Andana films (Prix spécial du public)

  • La Colonelle Honorine travaille au sein de la police congolaise où elle est chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles. Alors qu'elle travaille depuis 15 ans à Bukavu, à l'est de la RDC, elle apprend qu'elle est mutée à Kisangani. Sur place elle se trouve face à de nouveaux enjeux. À travers le portrait de cette femme d'un courage et d'une ténacité hors du commun qui lutte pour que justice soit faite, le film aborde la question des violences faites aux femmes et aux enfants en RDC.

« Sociologie et pragmatisme, une histoire ancienne et récente ? », une intervention de Claude Gautier au séminaire TIPO

Mercredi 11 Avril 2018
L'intervention

« Mon propos serait de montrer que dès sa naissance la sociologie française, du moins celle de l'école durkheimienne a dû faire face aux objections que le premier pragmatisme adressait au rationalisme de type idéaliste, incarné par une certaine philosophie - et non la philosophie - française de la fin du XIXe. Mon propos pourrait alors se déployer en deux temps : d'une part revenir sur l'acuité et la complexité de la position de Durkheim dans sa discussion avec certains des représentants du premier pragmatisme d'une part ; d'autre part, dans un second moment, m'efforcer, dans le résolument contemporain, de montrer comment une certaine sociologie dite »de la critique« s'est ré-approprié une partie de l'héritage pragmatiste. Le choix de ces deux moments se justifiant alors par le fait qu'en son origine, la sociologie s'efforce de préserver une tradition rationaliste et éprouve le besoin d'objecter au pragmatisme dont il propose une certaine lecture ; et dans son moment actuel, contemporain, la sociologie s'efforce d'intégrer certaines de ses conceptualisations. S'agit-il encore de pragmatisme ? »

L'intervenant

Claude Gautier est Professeur de philosophie politique et de philosophie des sciences sociales à l'ENS de Lyon et directeur du laboratoire TRIANGLE.

Son parcours

Où et Quand ?

Le 4 Mai 2018 à 10h, Salle André Frossard, à l'Insitut des Sciences de l'Homme, 14 avenue Berthelot 69007 Lyon.

Séminaire Image Animée - 25 avril 2018 « Faire vivre les images »

Vendredi 23 Mars 2018

Lors de cette séance intitulée : « Faire vivre les images », la Cinémathèque de Saint-Étienne et le Séminaire Image Animée proposent d'expérimenter la position de l'archiviste en comparant les descriptions possibles d'un corpus de films rattachés à un territoire stéphanois.

Processus complété par des démarches contemporaines de découverte in situ du territoire concerné : restitutions d'actions culturelles et artistiques, déambulations urbaines, visites augmentées, mise en situation de production d'archives audiovisuelles...

. 9h30. Accueil, présentation du Séminaire Image Animée et de la journée .

. 10h...12h. « Indexer l'image »

.12h. Pause déjeuner (rencontre avec les habitants du quartier de Beaubrun et présentation de l'exposition réalisée avec les archives municipales)

.14h...17h. « Se documenter, entre déambulation et sources écrites »

. 17h. Conclusion - debriefing

. 20h. Projection-débat organisé avec le soutien de l'ENSASE

La séance aura lieu le mercredi 25 avril 2018, de 9h30 à 21h, à la Cinémathèque de Saint-Etienne, 24 rue Jo Gouttebarge - 42000 Saint-Etienne.


Flyer en pièce jointe :

Séminaire Image Animée - 06 avril 2018 « Filmages de terrains et destin incertain des images »

Vendredi 23 Mars 2018

Son intervenant en sera Jean Paul Filiod, maître de conférences HDR en sociologie (Université de Lyon (Lyon 1 - ESPÉ)) et co-responsable de l'équipe « Travail, Institutions, Professions, Organisations » du Centre Max Weber.

Il effectuera un retour réflexif sur son usage de la vidéo numérique et sur la création d'un site Internet dans le cadre d'une recherche-développement. Une interrogation constituera le fil rouge de la séance : le chercheur doit-il rester indifférent au destin incertain des images de recherche ou doit-il s'en préoccuper, en choisissant de limiter les usages de l'image animée au travail de terrain et négliger donc les aspects liés à la diffusion au-delà de celui-ci ?

La séance aura lieu le vendredi 6 avril 2018, de 10h à 13h, en salle André Frossard de l'Institut des sciences de l'homme (14 avenue Berthelot - 69007 Lyon).


Flyer en pièce jointe :

Colloque pluridisciplinaire : « CFDT, 1968-2018 : Transformer le travail, transformer la société ? Des luttes autogestionnaires au réformisme »

Mardi 6 Mars 2018
Présentation

Ce colloque est le résultat d'un travail entamé depuis quatre années par un collectif d'anciens militants de la CFDT, avec le soutien d'un comité scientifique composé d'universitaires (Paul Bacot, Sophie Béroud, Michèle Dupré, Bruno Milly). Trois journées d'étude ont déjà été organisées sur des thématiques spécifiques dont l'objectif de recueillir des témoignages militants et de les mettre en lien avec des contributions scientifiques (sur les luttes sociales en 68, sur la place des femmes, sur les pratiques autogestionnaires). Ces journées ont été accueillies successivement à l'IEP de Lyon et à l'ENS, en lien avec TRIANGLE. Ce colloque final constitue un aboutissement des travaux. Il est construit dans l'idée de faire dialoguer les retours réflexifs des acteurs sur certains événements et des chercheurs spécialisés sur le syndicalisme, mais également sur des thématiques comme la santé au travail, la gestion des risques, etc.

Institutions partenaires

Le LARHRA (coordination logistique), le Centre Max Weber, TRIANGLE, l'Université Lumière Lyon 2, l'Université Lyon 3 Jean-Moulin, Sciences Po Lyon

Comité scientifique

Paul Bacot (Sciences Po Lyon, Triangle), Philippe Bernoux (Lyon 2, CMW), Sophie Béroud (Lyon 2, Triangle), Sylvaine Laulom (Lyon 2, IETL), Bruno Milly (Lyon 2, CMW), Michèle Dupré (CNRS, CMW), Yves Krumenacker (Lyon 2, LARHRA).

Quand et où

21 mars 2018 - 22 mars 2018, Grand amphithéâtre de la COMUE, MILC, Lyon

Programme

Mercredi 21 mars 2018

8h30-9h : Accueil café

9h-9h10 : Mot de bienvenue par Peter WIRTZ, Université Lyon 3, Vice-président chargé de la recherche, et Elisabeth LE GAC, secrétaire générale de l'Union régionale interprofessionnelle CFDT Auvergne-Rhône-Alpes

9h10-9h20 : Présentation de la démarche et des deux journées, Yves KRUMENACKER, professeur histoire moderne, Université Lyon 3, Larhra, et Jean-François CULLAFROZ-DALLA RIVA, membre du Groupe de travail CFDT 1968-Rhône-Alpes, coordonnateurs du colloque

9h20-9h40 : « L'évolution du contexte 1968 et 2018 », Robert THALVARD, Membre du Conseil de l'Union départementale CFDT du Rhône de 1962 à 1970, membre du groupe de travail CFDT Rhône-Alpes en mai 68

9h40-10h : « Des années 1968 à nos jours : analyse de parcours militants au sein de la CFDT », Sophie BEROUD, Politiste, université Lyon 2, Triangle, Maîtresse de conférences de science politique, Université Lumière Lyon-2, membre du laboratoire Triangle UMR 5206

10h-10h45 :

« 1968 résultante des Trente glorieuses et prémices d'autres changements dans le temps long », Philippe MEIRIEU, Professeur émérite, Sciences de l'éducation, Université Lumière Lyon 2 (vidéo) « Nous voulions changer le monde », Gérard LENOIR, Ex-responsable Unef en mai 68 à Clermont-Ferrand, membre du Bureau national du Sgen-Cfdt (1976-1981),ex responsable Union régionale interprofessionnelle CFDT Auvergne, membre du Conseil économique, social et environnemental Auvergne-Rhône-Alpes « 1968 comme résultante des « Trente glorieuses », matrice des années 70 et prémice d'un fin de cycle », Pierre BAUBY, Président de l'AGEL-UNEF en 1968, aujourd'hui chercheur en Sciences politiques, Directeur de l'Observatoire de l'action publique de la Fondation Jean-Jaurès

10h45-11h : Pause

Première séquence : Dans les entreprises publiques et privées

11h-11h10 : « « On fabrique, on vend, on se paie », la lutte autogestionnaire des Lip », Roland VITTAUD (ex-militant CFDT et PSU)

11h10-11h25 : « Des nationalisations d'hier aux mutations d'aujourd'hui - Fresque socio-économique du système productif en Rhône-Alpes 1968-2018 », Henri JACOT, Économiste, professeur honoraire de l'Université Lyon 2. A notamment assuré la direction du Rapport annuel sur la situation économique et sociale de l'ISERES-CGT entre 1993 et 2006

11h25-11h40 : « Secteur public : Des PTT à la Poste et Orange », Yves REDON et Mario VIVIANI (membres du Groupe de travail CFDT 1968-Rhône-Alpes)

11h40-12h10 : « Luttes ouvrières dans le Bassin stéphanois et unité d'action entre les deux unions départementales CGT et CFDT », Jean-Paul BENETIERE, et Alban GRAZIOTIN, Professeur dans l'enseignement secondaire, membre du GREMMOS

12h10-12h50 : Table ronde et débat avec Michel ROHART, directeur de l'Union régionale des Scop Auvergne-Rhône-Alpes : « Les salariés prennent en main leurs affaires »

12h50-14h00 : Repas

Deuxième séquence : Industrie, santé et environnement

14h05-14h20 : « Choix du nucléaire, débats au sein de l'entreprise et interactions avec les mouvements sociaux », Victor FREMAUX, Ingénieur économiste de l'énergie et de planification énergétique, 35 ans à EDF, ex-coopérant et formateur dans nombreux pays du Sud, ex-militant et responsable CFDT EDF et Unions locales Interprofessionnelles jusqu'à la création de Sud, ex membre de la direction nationale du PSU

14h20-14h35 : « Le nucléaire selon EDF », Maurice GRENET, Doctorant en histoire contemporaine ; Université Jean Moulin - Lyon 3, membre du Larhra - Université Paris-Sorbonne, ancien ingénieur EDF

14h35-14h50 : « La CFDT face à l'engrenage du tout nucléaire », Michèle DUPRE, Chercheure, Université Lyon 2, Centre Max Weber, Institut des sciences de l'homme

14h50-15h20 :

« Un carnet d'exposition professionnelle : histoire et utilité », Jamy JULIEN Délégué syndical CFDT à Rhône-Poulenc Saint-Fons Sud (1975-1979, membre de la commission fédérale (FUC-FCE CFDT) de formation continue (1970-2001), administrateur du Fongecif Rhône-Alpes et membre de l'antenne départementale du Rhône (dont un mandat de président d'antenne), administrateur de l'OPCA C2P (chimie-pharmacie-pétrole) « Mobiliser face aux violences environnementales. Les structures et militants de la CFDT dans le Rhône face aux nuisances industrielles dans les années 1968 », Renaud BECOT, Post-doctorant en histoire contemporaine au Larhra, chargé d'enseignement à Sciences Po Rennes

15h20-15h50 : Débat sur les interventions : Des conditions de travail à la qualité de vie au travail, l'épreuve du long terme, avec :

Jean-Pierre LAURENSON, secrétaire régional CFDT en charge du pôle Santé au travail, un représentant d'associations de salariés victimes de l'amiante Gwenola LE NAOUR, Maîtresse de conférences de science politique à Sciences Po Lyon, chercheure au laboratoire Triangle.

15h50-16h05 : Pause

Urbanisme et logement 16h05-16h20 : « La CFDT et les questions liées au logement dans le Rhône », Gwenaëlle LEGOULLON, Maîtresse de conférences, histoire contemporaine, Université Jean Moulin Lyon-3

16h20-16h35 : « Eau-chauffage aux Minguettes (1973-1983) : de l'action collective à la résolution individuelle », Yves CROZET Professeur émérite, Institut d'études politiques de Lyon, Laboratoire Aménagement économie transports - UMR CNRS n°5593

16h35-17h05 : Table-ronde avec

Jean-Hugues CHAUCHAT, ex-militant Agel-Unef, Professeur émérite Université Lyon 2 (informatique- statistique), laboratoire ERIC (Entrepôts, Représentation et Ingénierie des Connaissances, Révolte dans les résidences universitaires du Crous de Lyon en novembre 1967 Jean SINTES, Ex-militant syndical CGT, participe à la réalisation de la coopérative d'habitants Chamarel Les Barges à Vaulx-en-Velin, militant pour l'autogestion et la solidarité internationale Hélios LOPEZ (ex militant CGT et CFDT et PSU) : Un parcours particulier, de mai 68 à la coopératives d'habitants pour retraités Chamarel-Les Barges à Vaulx-en-Velin

« L'affaire Marlinge, une escroquerie au crédit qui a suscité une action collective de grande envergure à Grenoble (1975-1977) », Maryse DUPONT Troisième séquence : En guise de conclusion provisoire : l'évolution de la démocratie sociale

17h05-17h20 : « Les actions de l'Union départementale CFDT du Rhône dans le domaine de l'avancée du droit syndical après mai 1968 », Alain DEILLE, Ex-secrétaire général Union départementale CFDT du Rhône, directeur régional du travail honoraire

17h20-17h35 : « La CFDT et la part du droit dans l'action syndicale », Antoine JEAMMAUD, Professeur émérite de droit, Université Lumière Lyon 2, Institut d'études du travail de Lyon et Myriam PLET, avocate au Barreau de Lyon

17h35-17h55 : Table-ronde et débat avec la salle : L'évolution des droits sociaux avec
Simone VACHER, militante CFDT Montagut (sous réserve)

Sylvain DESOIGNIES, Délégué jeunes, Service emploi sécurisation des parcours professionnels, Confédération CFDT

17h55-18h : Ouverture sur la deuxième journée : Yves KRUMENACKER, professeur histoire moderne, Université Lyon 3, Larhra, et Jean-François CULLAFROZ-DALLA RIVA, membre du Groupe de travail CFDT 1968-Rhône-Alpes, coordonnateurs du colloque

Jeudi 22 mars 2018

8h30-9h : Accueil café

9h-9h15 : Ouverture par Yves KRUMENACKER, professeur histoire moderne, Université Lyon 3, Larhra, et Jean-François CULLAFROZ-DALLA RIVA, membre du Groupe de travail CFDT 1968-Rhône-Alpes, coordonnateurs du colloque

Mot de bienvenue de Renaud PAYRE, Directeur de Sciences-Po Lyon, et Bruno MILLY, Sociologue, professeur des universités, directeur du Centre Max Weber (sous réserve)

Quatrième séquence : Retour sur le contexte

9h15-9h35 : « 1968-2018 : un demi-siècle de mouvements sociaux », Danièle TARTAKOWSKY, Professeur d'histoire contemporaine, université Paris 8

9h35-9h55 : « Le point de vue d'un acteur », Gaby BONNAND, Syndicaliste CFDT et mutualiste

Cinquième séquence : Le sociétal : du local à l'international

Evolution de la société et des mœurs

9h55-10h15 :

« De 1968 à 1975, Histoire de la libération des femmes (du droit à la contraception au droit à l'IVG) », Michel DEBOUT, Professeur émérite de médecine légale Saint Étienne et président de Choisir-Lyon-Mlac 1973-1976 « Avortement-contraception : un droit qui ouvre la voie à l'égalité Femme Homme », Simone DARET, Militante CFDT de 1963 à 2001, dont responsabilité à l'Union départementale CFDT du Rhône (1970-1975), action politique au sein du Parti socialiste (conseillère municipale à la Ville de Lyon de 1995 à 2001), dans l'équipe de Gérard Collomb, depuis 2005 membre du Conseil d'administration du Centre social et Culturel de Champvert (Lyon 9e)

10h15-10h30 : « La lutte contre les discriminations : l'évolution du cadre légal », Sylvaine LAULOM, Directrice de l'Institut d'études du travail de Lyon, professeure de Droit, responsable du M2 Théorie et pratique du droit social, Université Lumière Lyon 2

10h30-11h10 : Table ronde et débat avec la salle, animés par Mathilde DUBESSET, Maîtresse de conférences d'histoire contemporaine honoraire, membre du Larhra

11h10-11h25 : Pause

L'action syndicale entre des régions transfrontalières

11h25-11h45 : « CFDT et CGT Rhône-Alpes au contact des syndicats italiens », Pierre HERITIER, ex-responsable régional et confédéral CFDT, Laboratoire Lasaire, Forum syndical européen et Daniel BLANC-BRUDE, ex-Secrétaire général du Comité régional CGT Rhône-Alpes de 1985 à 2000

11h45-12h30 : Table ronde et débat avec la salle avec la participation

Christophe ROSEREN, secrétaire général Union territoriale CFDT des Deux-Savoie Christian JUYAUX, Secrétaire du Comité d'Entreprise européen du Club Méditerranée et coordinateur syndical pour l'EFFAT (Fédération européenne des travailleurs du tourisme) et l'UITA (Syndicat professionnel International), représentant CFDT au Conseil économique et social et environnemental (CESER) Auvergne Rhône Alpes

12h30-14h00 : Repas

Sixième séquence : Retour sur les évolutions syndicales et politiques

Action internationale et orientations confédérales 14h00-14h30 :

« L'évolution de la CFDT au révélateur de sa politique internationale », Claude ROCCATI, Docteure en histoire, professeure contractuelle ; Université de Limoges, membre associée de l'UMR IDEES CIRTAI et du CRIHAM « L'évolution des liaisons internationales de la CGT » (1980-1990), Claude PENNETIER, Co-directeur du Maitron, chercheur au CNRS (Centre d'histoire sociale du XXe siècle, CNRS-Université Paris 1)

14h30-15h00 : « La CFDT en contexte international : l'aide aux réfugiés chiliens », Pedro TAPIA, ex enseignant, Institut d'études politiques de Lyon et Olivier CHATELAN, Maître de conférences en histoire contemporaine, Université Jean Moulin - Lyon 3, membre du Larhra

15h00-15h15 : « Aide de la CFDT à Solidarnosc », Christiane RANC, Ex-Secrétaire générale de l'Union départementale CFDT Drôme-Ardèche et Responsable du Groupe Pologne URI CFDT Rhône-Alpes, ex-membre du Conseil économique et social Rhône-Alpes, membre du Forum Social Européen, présidente des Centres institutionnels de bilans de compétences (CIBC) Rhône-Alpes

15h15-15h30 : Pause

Septième séquence : Utopie, idéologie et action

L'adaptation des confédérations

15h30-16h10 :

« CGT et Parti communiste français », Louis VIANNET, (en vidéo), Ex-secrétaire général de le CGT « Du recentrage à la co-détermination : la question du pouvoir », Guy GROUX, Directeur de recherches associé au Cevipof, Sciences Po, Paris « La rupture des années 1978-1986, les raisons d'une hémorragie », Dominique LABBE, chercheur au laboratoire PACTE (CNRS et Université de Grenoble)

16h10-16h25 : « L'Union départementale CFDT du Rhône et l'exercice du pouvoir par la gauche », Joseph GUETAZ, Ex-secrétaire général de l'Union départementale CFDT du Rhône)

16h25-16h55 :

« Nationalisation et autogestion dans la sidérurgie, selon la CFDT et le PSU », Bernard RAVENEL, Historien, et ex-membre du Bureau national du PSU « De l'autogestion rêvée à l'autogestion au quotidien », Mimmo PUCCIARELLI, Coordinateur du Cedrats (Centre de documentation et de recherches sur les alternatives sociales), éditeur à l'Atelier de création libertaire

Quels enseignements pour le futur ? 16h55-17h35 : Table ronde et débat avec la salle avec la participation de Paul BRON, enseignant, responsable national de Peuple et Culture, ex-adjoint au maire chargé de l'Education à Grenoble, militant associatif

17h35-17h50 : Intervention conclusive, Paul BACOT, Professeur des universités émérite à Sciences Po Lyon, chercheur à l'UMR Triangle (CNRS/ENS-Lyon)

Séminaire Image Animée - 15 mars 2018 « Retour d'expérience de formation sur l'image »

Mardi 6 Mars 2018

Au cours de l'année 2016-2017, une formation de 22 heures sur l'image (fixe et animée) a été organisée au sein de l'École Doctorale 483 / Université de Lyon.

Le choix a été fait d'axer les différentes séances sur la mise en pratique et l'expérimentation par les participants au cours d'ateliers thématiques (sur le sténopé, le portrait, l'entretien filmé) et d'une résidence de deux jours afin de faire naitre des projets collectifs. Ce travail a été accompli à travers une mise en dialogue avec des professionnels de l'image (Bénédicte Bailly, David Désaleux, Christan Dury) et 16 doctorants en sociologie, anthropologie, histoire, géographie …. le groupe organisateur de la formation propose de revenir sur cette expérience, lors d'une séance à la carte du Séminaire Image Animée, à l'aune de la problématique de « ce qui résiste à l'image ».

Le groupe organisateur :
Jeanne Drouet, ingénieure d'études CNRS, rattachée au Centre Max Weber.

Christian Dury, ingénieur d'étude CNRS, responsable du pôle Image Animée de l'Institut des Sciences de l'Homme.

Julie Leblanc-Serradj, doctorante contractuelle en anthropologie, laboratoire LADEC-ENS.

Delphine Moras, doctorante en anthropologie, laboratoire LADEC-ENS.

Gabriel Uribelarrea, doctorant en sociologie, Centre Max Weber.


Flyer en pièce jointe :

Intervention de Mathilde Bourrier au séminaire TIPO : « OMS face à MSF : un duopole aux prises avec ses pratiques d'intervention dans la gestion de l'épidémie Ebola en Afrique de l'Ouest »

Mardi 27 Février 2018

L'intervention : OMS face à MSF : un duopole aux prises avec ses pratiques d'intervention dans la gestion de l'épidémie Ebola en Afrique de l'Ouest

De 2014 à 2016, la lutte contre la maladie à virus Ebola a charrié une série de controverses liées au régime d'intervention auprès des populations en Guinée, Sierra Leone et au Libéria, qui a déstabilisé l'ensemble du dispositif de riposte.

Dans cette crise, l'organisation des Médecins Sans Frontières (MSF) a tout particulièrement occupé le devant de la scène médiatique. Par contraste, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), mobilisée également, s'est faite plus discrète. Les experts de ces deux organisations, poids lourds du système de santé globale, se sont affrontés au sein d'arènes de négociation techniques sur le terrain de l'efficacité de la réponse, sur les moyens d'endiguer l'épidémie, sur l'attitude à adopter face aux populations affectées.

Les tensions, qui se sont manifestées, ne sont pas le seul fruit d'un positionnement stratégique d'acteurs aux prises avec la défense d'un territoire sur l'échiquier de la santé globale. Elles révèlent les implicites des modes d'intervention et charrient, dès le début, tout un univers de prescriptions génériques, difficilement remises en cause par les acteurs de la réponse. L'objectif dans cet article est de déployer une analyse capable de présenter une incarnation des débats en actes autour de trois controverses concrètes.

En conclusion, on présentera comment des savoirs importants pour l'action, venant en particulier des anthropologues semblent avoir été oubliés au moment d'enclencher les interventions d'urgence, avec comme conséquence d'handicaper les modalités de déploiement de la réponse internationale à une épidémie sans précédent.

L'intervenante :

Mathilde Bourrier est Professeure Ordinaire au département de Sociologie et à l'institut de Recherches Sociologiques de l'Université de Genève. Elle a mené et dirigé diverses recherches autour de la santé et des risques sanitaires dont le projet « Organizing, Communicating, Costing in Risk Governance : Lessons learned from H1N1 pandemic » qui à la source de la présente communication.

Ses publications

Où et Quand ?

Salle André Frossart - Institut des Sciences de l'Homme vendredi 9 mars 2018 de 10h à 12h30