De l'open data des décisions de justice à l'automatisation de la prise de décisions ?

Date : 
Vendredi 21 Septembre 2018 (Jour entier) à Vendredi 8 Février 2019 (Jour entier)
Lieu : 
MSH Lyon St-Etienne, 14 av. Berthelot, Lyon 7e (salle Elise Rivet)

Les potentialités des bases de données décisionnelles

Séminaire organisé par le Centre Max Weber, dans le cadre du projet EJURIS.

Le recours aux technologies d’analyse de la langue, de fouille de données et d’extraction de connaissances permet de renouveler des pratiques de recherche et de produire des connaissances nouvelles sur la production des juridictions, soit près de 4 millions de décisions par an (France). Celles-ci constituent un enjeu majeur pour la recherche comme pour le monde de la justice et ses usagers : la connaissance des régularités des décisions rendues dans des situations a priori comparables pourrait permettre de proposer des outils d’aide à la décision, utilisables au premier chef dans la sphère juridictionnelle. Il est nécessaire de s’interroger sur les usages possibles de ces connaissances, susceptibles de constituer une référence nouvelle pour les juges notamment.

C’est pour avancer sur ces questions que le séminaire EJURIS est organisé, avec le soutien de la MSH Lyon St-Etienne (Université de Lyon), sous la forme de 5 sessions d’une journée à Lyon.

 

Programme

Session 1 – Vendredi 21 septembre 2018, 10h
Droit, informatique, numérique : état des lieux

Session 2 - Vendredi 12 octobre 2018, 10h
Diffuser les décisions de justice ? Questions théoriques

Session 3 – Vendredi 7 décembre 2018, 10h
Utiliser les décisions de justice : quelles offres de service ?

Session 4 - Vendredi 25 janvier 2019, 10h
Droit, numérique et pratiques professionnelles

Session 5 - Vendredi 8 février 2019, 10h
Droit et numérique : perspectives internationales

 

Informations pratiques
Inscription gratuite mais obligatoire, avant le 10 juillet, en précisant à quelle(s) session(s) vous vous inscrivez > par mail auprès de valerie.bernardoatmsh-lse.fr (Valérie Bernardo)

Contact : Isabelle Sayn (CMW, CNRS)