EHUES-PYRGI : A la recherche du port étrusque de Pyrgi (Santa-Severa, Italie)

Etude de l'histoire urbaine, environnementale et sanitaire

Les Etrusques sont considérés comme une thalassocratie méditerranéenne, cependant aucun vestige de leurs aménagements portuaires n'a été découvert à ce jour. Ce projet pluridisciplinaire a l’ambition de mieux comprendre l'organisation de l'environnement urbain étrusque à l'interface terre/mer, en apportant des données inédites sur l’organisation des structures urbaines et portuaires et sur les problématiques environnementales et sanitaires induites par la pression urbaine de l'emporium (port) de Pyrgi.

 

Problématique

Le projet pluridisciplinaire et international EHUES-PYRGI porte sur l'étude géoarchéologique de l'emporium de Pyrgi. Il abordera successivement les relations entre le tissu bâti (voiries, structures urbaines/portuaires) et les éléments naturels (lagunes, marais, fleuve, mer) afin de proposer une analyse de ce territoire urbain à travers le temps et l'espace. Il abordera également les liens entre la santé et les sociétés étrusques sur le temps long à travers l'étude des anciens polluants métallifères et biologiques afin de mettre en lumière les problématiques environnementales et sanitaires induites par la pression urbaine. L'objectif principal du projet EHUES-PYRGI est de mieux comprendre l'organisation de l'environnement urbain à l'interface terre/mer, par la recherche couplée des voiries et de l'ancien port de Pyrgi. Ceci permettra d'aborder un pan entier du rapport complexe qu'entretenaient les étrusques avec la mer ainsi que de revoir les processus d'urbanisation et de développement des réseaux commerciaux maritimes depuis le Bronze final jusqu'à la romanisation.

Plusieurs missions de prospections seront réalisées en lien les unes aux autres. (1) Une prospection géophysique afin d’obtenir une image du sous-sol et de mettre en évidence des structures portuaires antiques ou des structures en lien avec la cité portuaire (voie, aqueduc etc…). (2) Une mission de carottages afin de définir les grandes lignes du paysage et les environnements (fleuves, traits de côte, lagunes, marécages, tourbières, cordons dunaires) dans lesquels la ville et le port de Pyrgi se sont développés. (3) Une mission destinée à obtenir la nature des polluants métallifères et biologiques antiques. (4) Enfin, une équipe vidéo de la MSH et de l’Université de Lyon 2 réalisera un reportage afin de diffuser et de vulgariser l’information scientifique issue de ces recherches.

 

Responsable scientifique

Jean-Philippe Goiran, géoarchéologie (CNRS, Archéorient)

Partenaires

Archéorient, MSH Lyon St-Etienne, MOM, Univ. Lyon 2, EVS, HISOMA, Chrono-environnement (UMR 6249), AOrOc (UMR 8546), Univ. St-Etienne, Eveha International, ANR LabCom, Ecole Française de Rome, Soprintendenza per i Beni Archeologici dell'Etruria meridionale (Italie), Università degli Studi di Roma La Sapienza (Italie), CNR, Museo civico del mare e della navigazione antica (Italie)