PRESCAPP

Prescription d'activité physique dans les parcours de prise en charge des personnes vieillissantes

A l’aune des inégalités de santé : une comparaison entre territoires français

 

Ce projet interroge sous l’angle sociologique les pratiques liées à la prescription médicale d’activité physique auprès de personnes vieillissantes et atteintes d’affection de longue durée. Cette recherche vise plus particulièrement à mettre en lumière les inégalités sociales de santé qui peuvent accompagner ces pratiques ou en découler.

Problématique

La prescription médicale d’« Activité Physique Adaptée » (APA) est prévue par le Code de la santé publique depuis 2016. PrescAPP questionne le recours à cette pratique récente au regard du vécu de différent·es acteur·trices impliqué·es : les pratiquant·es âgé·es d’APA sur prescription, les médecins traitants, prescripteur·trices ou non, et les professionnel·les de l’offre d’APA.

 

La pratique d’une APA est présentée dans les discours majoritaires, des médecins et des pouvoirs publics, comme ayant un rôle bénéfique majeur de prévention pour les patients en ALD et dans la prise en charge du vieillissement. Elle est considérée comme une thérapeutique à part entière (HAS, 2011) dans certains parcours de maladie. Son rôle social est également mis en avant, en matière de lutte contre l’isolement pour des publics précaires et/ou vieillissants.

 

Néanmoins, les disparités territoriales concernant l’offre d’APA, les pratiques hétérogènes des médecins traitants au regard de cette disposition, l’intériorisation variée des discours sur les « bonnes pratiques » selon les milieux sociaux et le genre, et la question cruciale du (non) remboursement invitent à nous interroger au sujet des inégalités de santé qui peuvent en découler, sociales, territoriales ou genrées.

 

PrescAPP propose une approche mixte combinant enquête qualitative et quantitative, longitudinale, poursuivant une ambition comparative entre plusieurs régions françaises.

Partenaires

CMW, APEMAC (EA 4360, Univ. Lorraine), CHROME APSY (EA 7352, Univ. Nîmes), LVIS, SNA-EPIS (EA 4607, Univ. St-Etienne), CHU St-Etienne (service Médecine générale), Chaire santé des aînés (Univ. St-Etienne), VIPS2 (EA 4636, Rennes et Angers), Centre de recherche sur les parcours de vie et les inégalités (LINES, Univ. Lausanne, Suisse), School of Sport and Exercise Science (Univ. Kent, UK), DevAH (EA 3450, Univ. Nancy), SANTESIH (EA 4614, Univ. Montpellier), URMIS (UMR 8245, Univ. Nice), LABERS (EA 3149, Univ. Brest)

Responsables scientifiques

Julie Thomas

Sociologie, STAPS | Univ. St-Etienne, CMW

tempus nunc suscipit libero. Nullam libero Aenean vulputate, Donec elit. adipiscing