Médailles de Cristal CNRS 2020

Mylène Pardoen parmi les lauréats

Parmi les 24 lauréats de la médaille de Cristal cette année, Mylène Pardoen, ingénieur en analyses sources historiques et culturelles à la MSH Lyon St-Etienne, est mise à l’honneur par le CNRS pour ses travaux en archéologie du paysage sonore.

La médaille de cristal du CNRS distingue chaque année des femmes et des hommes, personnels d’appui à la recherche, qui par leur créativité, leur maîtrise technique et leur sens de l’innovation, contribuent à l’avancée des savoirs et à l’excellence de la recherche française.

 

Docteur en musicologie (thèse "Du sabre à la baguette", 2007), Mylène Pardoen est spécialiste de l’étude et de la restitution de paysages et d’ambiances sonores historiques. Elle coordonne depuis plusieurs années le projet Bretez de reconstitution d’une ville par le biais de techniques de restitution 5D, un projet de valorisation patrimoniale par le sonore, le visuel et l'interaction.

 

Elle a rejoint la MSH Lyon St-Etienne en 2015 et a intégré le CNRS en tant qu'ingénieur de recherche trois ans plus tard. Au sein du pôle image animée audio, elle apporte son expertise sur la sensorialité et la restitution numérique d'environnement historiques urbain modélisés.

 

Mylène Pardoen coordonne actuellement les projets :

  • EXPRIMS : extraction de données, implémentation, recherche et images ;
  • NOMADHISS : nouveau mode d'approche et de découverte de l’histoire par l'immersion, le sensible et le sensoriel ;
  • SOUNDCITYVE : archéologie du paysage sonore : pour une restitution Sensible des Sons d’hier dans la Ville de Lyon (2017).

 

A la demande de musées, Mylène Pardoen accompagne aussi des projets de recontextualisation sensorielle/sonore pour des expositions. Elle a par exemple participé à la réalisation de fresques sonores pour le musée archéologique de la crypte Notre-Dame à Paris, ou encore pour l'exposition "La Police des Lumières" proposée cette année aux Archives Nationales de Paris.